REMISE DU DRAPEAU DU RBFM

Mardi 29 mars, sur le parvis de l’Hôtel de ville de Paris, l’amiral Bernard Rogel, chef d’état-major de la Marine nationale, a présidé la cérémonie de remise de drapeau du Régiment Blindé des Fusiliers Marins (RBFM) au commandant de la marine à Paris.

Créée en 1943, cette unité a eu un rôle important dans la libération de la capitale, le 25 août 1944. Les chars des fusiliers-marins, qui appartenaient à la 2ème division blindée du général Leclerc, furent notamment les premiers à atteindre la place de l’Etoile. Soixante-huit ans plus tard, la Marine nationale a décidé de réactiver le drapeau du régiment.

« La réactivation du drapeau du RBFM est un symbole important puisque ce régiment de marins avait participé à la libération de Paris. Désormais, il sera confié à la garde du Commandant de la Marine de Paris pour être utilisé lors des cérémonies dans la capitale », explique l’état-major. Alors qu’un ancien blindé du RBFM est resté exposé toute la journée sur le parvis de l’Hôtel de Ville, de même qu’une embarcation des commandos marine, plus de 200 marins ont participé à la cérémonie.

Après la revue des troupes, les cours Brevet d’Aptitude Technique n° 09 et Quartier Maître de la Flotte n° 20 ont été présentés au drapeau avant d’être baptisés respectivement des noms de « Quartier maître électricien Alexandre Martin » et « Quartier maître mécanicien René Le Bourdiec ». Membres du RBFM, les deux quartiers maîtres sont morts pour la France les 25 et 27 août 1944 lors des combats pour la libération de Paris. L’amiral Rogel a ensuite remis les fourragères aux cours Martin et Le Bourdiec.
Au cours de la cérémonie, l’amiral Rogel a procédé à une remise de décorations. Michel Bez, peintre de la Marine, a été fait Chevalier de la Légion d’Honneur et le capitaine de corvette Alexis Muller ainsi que le premier maître Roland Toaly ont reçu la Croix de la Valeur Militaire. Solennellement, le drapeau du RBFM a ensuite été remis au commandant de la marine à Paris avant un défilé des troupes en armes.

Les commentaires sont fermés.